09/02/2011

Réunion sur le Gaz de schiste

Gaz de schiste, non merci!

 

Le gouvernement Sarkozy a donné en concession pour l'exploration et l'exploitation de gaz et de pétrole de shiste une zone au sud-est du Périgord noir qui englobe les communes de Sarlat - La canéda, St André Allas, Vezac, Vitrac, Carsac, St vincent Le Paluel, Domme, Veyrignac, Grolejac, Cénac, Bouzic, Nabirat, St Martial de Nabirat, Orliaguet, Carlux, St Julien de Lampon, Ste Mondane, La Roque Gageac, Périllac Millac et Cazoules, Florimont gaumier, St. Cybranet, Daglan, Campagnac les quercy, St Aubin de Nabirat, Simeyrole, Calviac, Prats de Carlux et Ste Nathalène. (29 communes)
.

Cette concession a été donnée pour 5 ans à la société britannique 3Legs Oil and Gas Plc dont le siège social se situe dans un paradis fiscal de l'île de Man pour un droit exclusif de recherches de mines d’hydrocarbures liquides ou gazeux, dit « Permis de Cahors », sur une superficie totale d’environ 5 710 km2, portant sur partie des départements de l’Aveyron, de la Dordogne, du Lot, du Tarn et de Tarn-et-Garonne. Avis paru au Journal Officiel du 24 août 2010.

Compte tenue des risques pour l'environnement qu'engendrent ce type d'activité: transformation du territoire en taupinnières géantes, contamination de l'eau du robinet, augmentation du traffic de camions, installation d'un réseau de gazoduc en surface, etc...

Le comité d'Europe Ecologie- les Verts de Sarlat propose de discuter de cette affaire et la création d'un comité de vigilance citoyen, le vendredi 11 février à 19h salle Mounet-Sully au Colombier (Centre culturel) à Sarlat.

Sud-Ouest du 9/2/11

313719_15674189_460x306.jpg

Depuis cet été, l'attribution publiée au « Journal officiel » d'une concession de prospection de gaz de schiste dans le Lot faisait débat chez nos voisins. Voilà que 18 communes de Dordogne (1) pourraient être concernées par ces recherches confiées à la société britannique 3Legs Oil and Gas. C'est la section sarladaise d'Europe Écologie qui a découvert ce problème et qui va créer un comité de vigilance lors d'une réunion publique vendredi (2).

La méthode d'exploitation de ce gaz présent de manière diffuse dans notre pays dans des couches profondes a de quoi faire peur : il faut injecter des millions de litres d'eau mélangés à des solvants à très forte pression pour fracturer les roches profondes (à au moins 2 000 mètres). Le risque de pollution des nappes phréatiques est énorme, sans parler des atteintes aux paysages.

Des risques pour l'eau

« Nous sommes concernés directement et il y a de très gros risques pour l'eau », explique l'élu vert de Sarlat Frédéric Inizan, qui a délimité la zone concernée à partir des indications du permis officiel. « Il y a une superficie totale de 5 710 km² sur les départements de l'Aveyron, du Lot, du Tarn, du Tarn-et-Garonne et de la Dordogne. » Le conseiller municipal a tout de suite alerté autour de lui. José Bové, qui mène campagne sur ce sujet aux niveaux national et européen, lui a aussitôt apporté son soutien.

Mais il se veut rassurant pour les Périgordins : « Pour l'instant, aucune recherche n'a commencé dans le secteur. Nous sommes même dans la zone avec le plus bas niveau d'urgence. » Des sondages n'ont débuté que dans le sud-est de la France. Mais déjà les méthodes de prospection sont jugées polluantes, car il faut faire des injections d'eau pour prouver la présence de gaz. Il appelle donc à la vigilance avec la création de ce comité sarladais.

Un moratoire demandé

La Région Aquitaine étant concernée, ses élus verts sont montés au créneau dès lundi. Une démarche évidente pour les écologistes : « Nous sommes clairement pour les énergies renouvelables, pas pour développer encore les énergies fossiles », explique la conseillère bergeracoise Bérénice Vincent. Une question a été posée au président PS Alain Rousset : « On lui a aussi demandé de faire remonter cette question à l'Association des Régions de France pour demander un moratoire national. »

L'affaire fait aussi tousser du côté de la majorité présidentielle. Jérôme Peyrat, maire UMP de La Roque-Gageac, située dans la zone concernée, est aussi conseiller spécial de la ministre de l'Écologie Nathalie Kosciusko-Morizet : « Elle a demandé la suspension des premiers forages et un moratoire. C'est normal que des gens s'alarment, c'est un sujet sur lequel il faut être très prudent. On ne laissera pas faire n'importe quoi. »

Ce sujet qui n'est pas neuf tombe à pic en plein lancement de la campagne des cantonales. Voilà qui dynamise Europe Écologie, qui compte bien sur ce thème pour gagner en visibilité. « C'est de bonne guerre », reconnaît Frédéric Inizan, mais c'est un véritable problème sur lequel il faut informer les maires et les populations.

(1) Les communes de Dordogne concernées seraient : Bouzic, Carlux, Carsac, Cénac, Domme, Groléjac, Nabirat, Orliaguet, La Roque-Gageac, Sarlat, Saint-André-Allas, Saint-Julien-de-Lampon, Saint-Martial-de-Nabirat, Sainte-Mondane, Saint-Vincent-le-Paluel, Veyrignac, Vézac et Vitrac.

(2) Réunion publique à Sarlat vendredi 11 février à 19 heures, salle Mounet-Sully au Colombier. Une autre est organisée le même jour à 20 h 30 à la Bourse du travail de Gourdon dans le Lot.

Commentaires

IL FAUT ORGANISER VITE FAIT UNE NOUVELLE RÉUNION LE MARDI, ET LE MERCREDI AVEC PROJECTION DE GASLAND EN ENTIER OU VERSION COURTE DE 46 MN. J'AI LES DVD, POUR ALERTER LA POPULATION ET FAIRE UN ACCUEIL DIGNE DE CE NOM A NKM

Le monde selon l'UMP veut que la ville de Sarlat devienne dans les mois
à venir un site minier des plus productifs...
Des puits de forage encercleront la ville de par et d'autre,
qui empêcheront à tout jamais cette agglomération de s'étendre en périphérie ...

Le 12/02/2011 10:11, lecercledegindou@orange.fr a écrit :

Écrit par : Aymeric | 12/02/2011

C'est vraiment délirant : déjà globalement permettre ça, c'est de la folie (j'ai vu des films sur ce qu'ils ont fait aux USA) mais en plus dans un site aussi beau...On dirait que certain cherche des bâtons pour se faire battre...??? Est ce juste une question de profit ? C'est grave et j'espère vraiment qu'on va pouvoir les arrêter !

Écrit par : Ducol | 12/02/2011

Bonjour à tous,
Est ce qu'une prochaine réunion est prévue ? avec la projection du film Gasland, ce serait super.
Merci de nous tenir informé.
A bientôt

Écrit par : Laurence Milhac | 15/02/2011

j'aimerais me tenir au courrant des prochaines réunions ou manif sur le sarladais. Muerto al invasor!

Écrit par : Pons philippe | 12/05/2011

Écrire un commentaire